Affaires des costumes : "J'ai menti à la demande de François Fillon", confirme Robert Bourgi

#scandale

L'avocat franco-libanais Robert Bourgi a confirmé dans un enregistrement à franceinfo les propos tenus dans une interview accordée vendredi 14 avril à Médiapart. Selon lui, François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle l'a appelé pour lui "demander de mentir" dans l'affaire des costumes, désormais "à Nanterre, dans les locaux de la police". 

franceinfo : Avez-vous parlé à François Fillon avant les révélations duJournal du Dimanche sur l'affaire des costumes ?

Robert Bourgi : J'ai subi quelques petites pressions politiques qui m'insupportaient. François Fillon et Anne Méaux, sa grande papesse de la communication, m'ont appelé chacun à leur tour en début d'après-midi samedi [la veille des révélations dans le JDD] pour dire : "Il va sortir demain dans le JDD un article où on dit que tu as offert des costumes à François Fillon". Et moi j'ai répondu : "Quel est le problème ?

Est-ce qu'il y a un règlement, une loi, qui puisse interdire d'offrir quelque chose à un ami de manière totalement désintéressée ?

" Les deux m'ont dit : "Tu comprends, il ne faut pas que tu dises que c'est toi, parce que c'est la Françafrique, et tout, et tout..." Je leur ai dit : "Vous croyez que je vais traîner toute ma vie, la Françafrique ? J'ai acheté les costumes avec mes deniers, j'ai payé par chèque, où est le problème ?" Toujours est-il que François Fillon a insisté et a fait appel à ma solidarité de gaulliste.

Il m'a dit "Je ne voudrais pas que l'on puisse savoir que c'est toi". 

 

>>> Lire la suite sur Francetvinfo