En pleine guerre interne au FN, l'agenda de Marine Le Pen pour reprendre sa place

#politique

Au soir de sa défaite au second tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen avait bombardé le Front national "première force d'opposition" face à son adversaire Emmanuel Macron, se voyant jouer le premier rôle dans une "recomposition politique de grande ampleur autour du clivage entre les patriotes et les mondialistes".

Quatre mois plus tard, rien ne s'est déroulé comme elle l'espérait.

Le Front national peine encore à digérer le débat télévisé calamiteux d'entre-deux-tours. L'alliance "historique" bâtie avec Nicolas Dupont-Aignan a fait long feu. Les élections législatives, même si elles ont envoyé l'un des plus gros contingents de députés FN à l'Assemblée, ont été jugées décevantes.

Pire encore, alors même que l'extrême droite pouvait espérer profiter de l'affaiblissement de la droite pour incarner l'opposition la plus virulente au gouvernement, Marine Le Pen et ses amis se sont vus éclipsés par Jean-Luc Mélenchon et sa France insoumise.

 

>>> Lire la suite sur Huffingtonpost