A Athènes, Macron déclare sa flamme à l'Europe et la guerre au FMI

#politique

Le projet était en germe depuis des mois. Dès les débuts de la campagne présidentielle, en fait. Européen convaincu -et proclamé-, Emmanuel Macron a dessiné jeudi 7 septembre, les grandes lignes de son projet pour rebooster le Vieux Continent.

Lui qui ne laisse rien au hasard l'a fait au coucher du soleil, en Grèce, berceau de notre civilisation, depuis une colline -oh combien symbolique !-, la Pnyx, juste en face de l'Acropole, là où se tenait l'Assemblée des citoyens dans l'antiquité.

Lors de ce discours, comme pendant la conférence de presse qu'il avait donnée peu auparavant avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le président de la République a dit son ambition de " sortir d'une décennie de tâtonnements ". Il veut revenir aux sources de l'Europe, en faire un objet de désir et de rêves pour les jeunes.

 

>>> Lire la suite sur Challenges