Pourquoi Macron a raison de parler clair

#politique

Sur Europe 1, le directeur de la rédaction du JDD, Hervé Gattegno, revient avec Wendy Bouchard sur la sortie d'Emmanuel Macron contre "les fainéants et les cyniques".

ous revenez sur le propos d’Emmanuel Macron, jeudi à Athènes, quand il a dénoncé "les fainéants et les cyniques".

Est-ce que, d’après vous, ce sont des propos choquants pour un président de la République?

C’est à chaque citoyen de se faire une opinion – la mienne ne vaut pas plus que les autres. Comme observateur, je dirai seulement qu’il n’y a pas de raison d’attendre du Président qu’il ne tienne que des propos convenus et consensuels.

Qu’il n’y a rien d’ordurier dans ce qu’il a dit ; qu’il n’a pris à partie personne – même si, peut-être, certains se sont sentis visés plus que d’autres.

Et si on écoute bien sa phrase jusqu’au bout, Emmanuel Macron a dit qu’il comptait réformer la France et qu’il n’a pas l’intention de "céder" - ce sont ses mots – "ni aux fainéants, ni aux cyniques ni aux extrêmes". ça veut dire clairement que c’est dans ces catégories-là qu’ils rangent ceux qui s’opposent par exemple à sa réforme du droit du travail.

Et ça, on peut ne pas être d’accord avec sa présentation, mais je ne vois pas au nom de quoi on voudrait empêcher un président de la République de dire du mal de ses opposants…

 

>>> Lire la suite sur LeJDD