Face à Trump, Macron défend l’accord avec l’Iran

#politique

Les surenchères et l’hostilité déclarée de Washington menacent l’accord sur le nucléaire iranien conclu le 14 juillet 2015 par les « 5 + 1 » (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne) avec Téhéran. Son destin est au cœur de nombre de rencontres bilatérales dans les palaces new-yorkais où les chefs d’Etat ou de gouvernement discutent des sujets les plus sensibles en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

Installé au New York Palace Hotel, Donald Trump a reçu, lundi 18 septembre, en début d’après-midi, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, qui le presse de dénoncer, ou pour le moins de réviser, un « épouvantable accord ».

Peu après, c’était au tour d’Emmanuel Macron de rencontrer le président américain. Le chef de l’Etat français a au contraire réaffirmé son attachement à un texte respecté jusqu’ici par les Iraniens et que Paris estime plus que jamais crucial pour éviter de voir s’installer « une Corée du Nord au Moyen-Orient ».

 

>>> Lire la suite sur LeMonde