Départ de Philippot : Mélenchon à la conquête des électeurs «fâchés mais pas fachos»

#politique

Le leader de la France insoumise ne s'imagine pas récupérer l'ex-numéro 2 du FN, «un fasciste». Mais il y voit l'opportunité de convaincre une frange des électeurs frontistes de le rejoindre.

La mauvaise passe du Front national?

Voilà une belle opportunité pour la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Le mouvement, qui profite déjà de la pagaille qui règne dans l'ensemble des partis d'opposition, se retrouve seul sur le terrain de la contestation. 

Le départ, jeudi, de Florian Philippot, qui accuse le parti de Marine Le Pen de tourner le dos à la dédiabolisation a été accueilli par un enthousiasme certain de Jean-Luc Mélenchon. «Excellent!», s'est-il exclamé sur RTL.

 

>>> Lire la suite sur LeFigaro