Le président du CSA assure qu’il n’y a « aucun acharnement » sur l’émission de Cyril Hanouna

#medias

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a-t-il eu la main trop lourde quand il a pris des sanctions inédites contre la chaîne C8, pour des incidents survenus dans des émissions de Cyril Hanouna, l’animateur de « Touche pas à mon poste ! » ?

 « Assurément pas », a répondu Olivier Schrameck, son président, au cours d’un entretien avec Le Monde.

Le 26 juillet, le CSA infligeait une amende de 3 millions d’euros à la chaîne du groupe Canal+, à la suite d’un canular jugé homophobe diffusé le 18 mai.

Au début de juin, l’autorité avait déjà sanctionné C8 en privant « Touche pas à mon poste ! » de publicité pour trois semaines, en raison de deux séquences, diffusées en novembre et en décembre 2016, épinglées respectivement pour atteinte au respect de la personne humaine et pour sexisme.

 

>>> Lire la suite sur LeMonde