Quand Emmanuel Macron revendiquait d'utiliser "des mots qui contrarient"

#politique

Parler pour ne rien taire ou pour ne rien dire? La polémique provoquée par la petite phrase d'Emmanuel Macron, dans laquelle il reprochait à des manifestants de "foutre le bordel", a totalement éclipsé son déplacement en Corrèze pour parler formation professionnelle.

Si le chef de l'Etat assume cette saillie sur le fond, il a toutefois regretté la forme du message, bien peu compatible avec sa fonction présidentielle.

Il n'empêche, Emmanuel Macron a toujours revendiqué son "franc-parler".

Quitte à heurter les esprits et à s'attirer régulièrement un procès politique pour "mépris de classe".

L'exigence, "c'est de dire les choses, de dire à chaque instant la vérité.

Alors ça choque, parfois ça contrarie", affirmait-il en décembre 2014 à l'occasion d'un forum organisé par le magazine Challenges.

 

>>> Lire la suite sur Huffingtonpost