· 

Mylène Farmer : les symboles cachés de la pochette de son nouvel album

#musique

Un mois pile avant la sortie de son nouvel album Désobéissance, le 28 septembre, la chanteuse vient d'en révéler la pochette. Femme forte et libre, héroïne romantique, elle rend hommage aux peintres du premier et second empire et se moque du pouvoir.

Mylène Farmer ne laisse jamais rien au hasard. Et fait toujours ce qu'elle veut.

Pour la première fois dans l'histoire de l'industrie musicale française, elle a révélé la prochaine sortie de son album, intitulé Désobéissance, pour le 28 septembre et sa pochette en dévoilant une bâche sur le périphérique parisien au niveau de la Porte Dorée.

En attendant de découvrir les douze titres de l'album, l'analyse de la pochette est particulièrement intéressante.

Devant l'objectif de Jean-Baptiste Mondino, la chanteuse pose comme dans un tableau qui reprend les codes de ceux accrochés dans l'un des hauts lieux de pouvoir napoléonien tel le Château de Fontainebleau.

C'est un grand portrait d'Empire où elle mélange allègrement les styles. Où elle apparaît sexy, puissante tout en se moquant des symboles du pouvoir.

Comme Beyoncé et Jay-Z au Louvre, elle se met en scène. Elle rend hommage à l'art et notamment au classicisme. Depuis la disparition de Johnny Hallyday, elle est l'unique star de la musique française. Elle traverse le temps, au point de devenir un classique.

Ce n'est certainement pas pour rien qu'un grand nombre des stars du rap comme Damsoe rêvent de travailler avec elle.

 

>>> Lire la suite sur LeFigaro