François Hanss fait des révélations étonnantes sur le "Live 2019" de Mylène Farmer. Plus d'infos sur FUTURPOP!

>>> MYLENE FARMER
>>> MYLENE FARMER

#De quoi s'agit-il ?

 

Dans son numéro paru le vendredi 27 décembre 2019, le mensuel "Les Années Laser" consacre près de deux pages à la sortie de Live 2019 Le Film en DVD et en Blu-ray.

Le réalisateur François Hanss répond aux questions du journaliste Arnaud Alix lors d'un entretien publié dans ce numéro et y fait quelques révélations.

 

On y apprend notamment que : 

 

- Le "Live 2019 Le Film" restitue l'intégralité du concert du mardi 18 juin, , la seule date pour laquelle Sting a rejoint Mylène sur scène (avec quelques plans additionnels provenant de la première date, le vendredi 7 juin).

 

- La post-production (montage, étalonnage, mixage) s'est déroulée du  début du mois de juillet à mi-octobre.

 "

- Contrairement au spectacle précédent "Timeless 2013", la date de diffusion du film au cinéma (le 7 novembre) avait été décidée en amont de la résidence à Paris La Défense Arena.

 

- Douze caméras ont été utilisées pour le filmer le show "dont des modèles X Fly 2D fixés sur des câbles permettant les déplacements dans les hauteurs de la salle, afin d'obtenir les points de vue aérien dynamiques nécessaires pour s'approprier toute le volume du lieu mieux que ne l'aurait permis une grue, pour aboutir à une vraie vision fantasmée, presque idéalisée du speactacle."

 

- Concernant le final du spectacle : François Hanss a été ému en découvrant que Mylène avait choisi de terminer sur le titre "L'Horloge" qui était la première chanson de sa première tournée, le Tour 89 :

"J'avais filmé en noir et blanc son tout premier concert à Saint-Etienne en avril 1989, avant qu'il ne tourne en province et à Paris, et qui constituait en quelque sorte sa toute première apparition en public.Je me souviens d'avoir, dans la fosse entre la scène et la foule, ressenti un impact par l'image, l'émotion et la musique de cette naissance sur scène de Mylène ce jour-là. L'Horloge est indéniablement lié à ce moment qui a marqué les spectateurs, et c'était très beau d'avoir cette sorte de boucle pour ce troublant "retour vers le futur". 

 

- Le format cinémascope a été choisi par le réalisateur : "Il a fallu se poser toutes les questions en termes de gestion de l'espace, d'emplacement, de proximité dans une salle où on va être très loin de la scène, sans pour autant passer à côté du petit détail qu'on souhaitera mettre en avant".

>>> Interview intégrale à retrouver dans ce numéro :